Le président de l'UDC fribourgeoise jette l'éponge

| dim, 19. aoû. 2018

Ruedi Schläfli rend son tablier après quinze mois seulement dans cette fonction. Les raisons de sa décision sont dues à une surcharge de travail, communique l'UDC fribourgeoise.Dans sa lettre de démission publiée samedi par la RTS, il évoque aussi des quereelles à l'intérieur du part.

 

Ruedi Schläfli annonce son départ pour dimanche. Il explique que "les raisons de sa démission sont de l'ordre professionnel, d'une surcharge liée au cumul de la fonction de président cantonal et au mandat de député et à diverses querelles à l'intérieur du parti cantonal depuis le mois de mai 2018".

Le Sarinois a été élu président de l'UDC cantonale en avril 2017, Il était le seul candidat en lice. Cet agriculteur, ancien lutteur, député au Grand Conseil depuis 2011, était vice-président de l'UDC Fribourg depuis 2012.

Election complémentaire

En mars dernier, Ruedi Schläfli était candidat malheureux à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat fribourgeois pour remplacer la Verte Marie Garnier. Le PLR Didier Castella avait remporté le siège. Lors de la campagne, l'UDC fribourgeoise s'était montrée agacée de servir ses partenaires PDC et PLR sans jamais parvenir elle-même à entrer au gouvernement.

Dans un communiqué, l'UDC fribourgeoise écrit samedi soir que les membres du bureau ont pris acte et respectent la décision de Ruedi Schläfli. Ils le remercient pour son engagement. Dans l’intervalle la responsabilité du parti cantonal sera assumée par les trois vice-présidents – Sébastien Bossel, Christophe Blaumann et Adrian Brügger – et les membres du bureau UDC.

ats

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Ouverture du plus grand Burger King de Suisse

Ce mercredi, Burger King ouvrira son 57e restaurant en Suisse. Après celui de Fribourg, c’est le deuxième restaurant de la chaîne de restauration rapide du canton. Avec une capacité de 189 places assises sur 305 m2, la filiale bulloise s’affiche comme le plus grand restaurant Burger King du pays. «Son ouverture permet de créer 25 à 30 emplois», annonce l’entreprise. Fondée en 1954, cette dernière est devenue la deuxième ...