Les clubs se réinventent

mar, 18. déc. 2018

PAR KARINE ALLEMANN

Bien sûr, les conditions avaient changé. Dimanche, le panorama idyllique d’un col des Mosses tout en poudreuse et resplendissant avait fait place à une météo grise et pluvieuse. Mais les acteurs de la Coupe fribourgeoise piaffaient tellement d’impatience qu’ils ont été 280 à faire le déplacement en terres vaudoises pour participer à la première manche de la saison.

Petits et grands se côtoyaient dans l’aire d’arrivée du Centre nordique des Mosses. L’occasion de faire le point avec les responsables des clubs régionaux sur leurs forces en présence, l’état de leur formation et leurs objectifs futurs.

RIAZ ET UN FER DE LANCE

Avec la création du fun parc en 2011, puis celle d’un groupe relève de 23 enfants – dont 16 s’alignent en compétition – le Ski-club Riaz est extrêmement dynamique. «Ce travail auprès des jeunes est celui d’Erica Savary et de Fabienne Morard», souligne Yves Savary (époux d’Erica), président du club depuis une année.

Chez les jeunes, six fondeurs font partie des cadres romands. La relève riazoise a pour fer de lance Antonin Savary (16 ans), actuellement au NLZ de Brigue et en lice pour intégrer le cadre C de Swiss-ski. «Antonin est présélectionné pour participer aux jeux Olympiques de la jeunesse à Lausanne, en 2020», souligne son papa Yves.

Si quatre membres du club seulement participent régulièrement aux courses, les «grands» ne sont pas ignorés pour autant. «Nous avons lancé le groupe Riactif pour les adultes, il compte 38 éléments. L’idée est de se fixer un objectif par saison. Cette année, ce sera la participation au Marathon de l’Engadine.»

Le club organisera les 23 et 24 février prochain les championnats fribourgeois, parallèlement à une manche KNT (Kids nordic trophy), course romande pour les jeunes.

LA VILLETTE EN FORCE

Avec une trentaine de jeunes – dont huit font partie des cadres romands – et une vingtaine d’actifs, le SC La Villette est «un des plus grands clubs fribourgeois et romands», note son chef technique Dominik Cottier.

Si tous les clubs de ski de fond profitent forcément de l’effet Dario Cologna, le responsable relève un côté familial assez inédit. «Nous sommes beaucoup à avoir participé aux courses, et maintenant ce sont nos enfants qui s’y mettent. Mais, je crains que la courbe ne redescende dans peu de temps. Le ski de fond reste un sport difficile à pratiquer.»

Le SC La Villette est spécialement actif avec les jeunes. Notamment grâce à la nouvelle piste de cross (appelée XCX) ouverte au Centre nordique de la Jogne.

Dominik Cottier est bien placé pour constater le manque de relève dans le canton, lui qui se trouve aux avant-postes depuis une vingtaine d’années (il a encore terminé 8e dimanche). «J’ai bientôt 50 ans, c’est vrai qu’il manque de la relève. Je n’ai pas tellement d’explications à ça. Il nous faudrait une figure, quelqu’un qui évolue au niveau national. Peut-être estce dû à un problème avec Swissski? Le sport études, comme à Brigue, ne convient pas à tout le monde.» Pour rappel, La Villette organisera dimanche au col du Jaun la première manche de l’Helvetia Nordic Tour, à laquelle participeront 300 fondeurs de la relève suisse.

GRATTAVACHE EN TÊTE

Responsable technique du SC Grattavache/Le Crêt, Bertrand Vial souligne que son club mise sur le plaisir de pratiquer avant celui de la compétition. Reste que, l’hiver dernier, les Veveysans ont remporté le classement interclubs de la Coupe fribourgeoise, au nez et à la barbe de La Villette. «Ce classement est établi en fonction du nombre de participants, pas des résultats, précise Bertrand Vial. Mais c’est bien de voir que les Veveysans gagnent. Car Châtel-Saint-Denis a remporté le classement chez les alpins.»

Grattavache compte une trentaine d’actifs et entre 15 et 20 jeunes. Mais peu d’enfants s’alignent en compétition. «Ils préfèrent les entraînements. Chez nous, on ne les pousse pas forcément sur les courses. On veut qu’ils continuent à pratiquer.»

Pour cela, l’idée est de multiplier les sports. «On s’entraîne toute l’année. L’été, on le fait en commun avec le CS vallée du Flon. Sinon, on diversifie beaucoup. Cela peut aller du paddle à la sortie en montagne, à vélo ou sur les skis à roulettes.»

Sur le manque de relève, le garde-frontière domicilié au Crêt a son explication: «Le problème est que les jeunes qui intègrent les centres nationaux sont poussés à fond. Et s’ils n’ont pas le niveau (n.d.l.r.: qui est très élevé en courses FIS), ils arrêtent et ne reviennent pas en Coupe fribourgeoise.»

Club plaisir, donc, le SC Grattavache/Le Crêt n’en reste pas moins dynamique: création des nouvelles pistes à La Cuva, où il proposera des initiations pendant les fêtes, organisation du Semi-marathon de l’étoile et de la Grimpette des alpettes pour les roulettes. «Et on planche sur la création d’une course inédite, du style une grimpette à skis de fond, histoire de proposer autre chose.»

DU NEUF À ROMONT

Le Glisse Club Romont ne compte désormais plus que quatre ou cinq adultes actifs, et trois enfants. Président depuis une quinzaine d’années, Olivier Deschenaux fait son mea culpa. «Ces dernières années, on n’en a pas fait assez pour les jeunes, et aujourd’hui on paie la facture. Deux enfants ont changé de club et, comme des filles sont passées en juniors, on recommence un nouveau cycle avec les OJ.»

Le club a décidé de rajeunir les effectifs et les méthodes. «Des jeunes ont intégré le comité et nous avons créé une page Facebook. Personnellement, je m’implique à fond depuis deux ans, avec mon papa Gilbert. Notre travail va beaucoup se baser sur les nouveautés, comme la piste de cross à La Villette. Pour moi, la priorité est d’apprendre aux enfants à skier, pas à aller vite. Pour cela il faut améliorer la coordination et la technique. Ce travail commence déjà à payer.»

ALBEUVE SANS SKIEURS

Organisateur des courses de dimanche, le SC Lys Albeuve-Neirivue a pour spécificité de ne compter… aucun adepte de ski de fond. «Mais notre club vient de recenser 388 membres à la dernière assemblée générale, relève son président Julien Gurtner. Les jeunes s’inscrivent chez nous comme ils intègrent la Société de jeunesse. Nous organisons différentes activités. Cela va d’une conférence sur les volcans à des initiations de sport. Et nous alignons chaque année une équipe à la Ski-24.»

L’organisation de cette manche de la Coupe fribourgeoise est remise en question chaque année à l’assemblée générale du club. «Une chose est sûre, ce n’est pas avec moi que nous allons arrêter de le faire. On est tous contents de voir Mathilde Gremaud sur un podium olympique. Alors si on veut que les jeunes atteignent le haut niveau, il faut leur offrir des courses. Sur l’ensemble de nos membres, ce n’est pas la mer à boire de trouver 40 bénévoles pour ce week-end.»

Hétéroclite, donc, le SC Albeuve-Neirivue compte aussi deux espoirs du ski-alpinisme. «Les jumeaux Robin et Thomas Bussard sont membres du cadre relève de Swiss-ski et potentiellement candidats pour les JOJ de Lausanne 2020.» ■


Vainqueur vaudois aux Mosses

C’est en style classique que les fondeurs se sont mesurés dimanche. Chez les dames, Natacha Mooser s’est imposée dans un temps de 32’02 (7,4 km), soit avec deux secondes d’avance sur la junior Katja Rauber, elle aussi de La Villette. Chez les messieurs, la victoire est revenue au Vaudois Thomas Graf (photo), du SC Rougemont, qui a signé un chrono de 44’44 (12,8 km). Il devance Reto Hammet (SAS Elite Team) et Beat Trachsel (Plasselb).

A la quatrième place, Luca Fuso (Grattavache-Le Crêt) a réalisé un temps de 47’29. «Aïe, il m’a mis une mine!» grimace l’enseignant en découvrant le chrono du vainqueur. «J’ai parlé un peu l’autre jour avec lui, quand on s’est croisés aux Mosses. Actuellement, il fait des courses à pied en ville, il est vraiment affûté.»

Cet hiver, le fondeur veveysan domicilié à Aigle n’aura pas d’autres ambitions que de remporter sa catégorie Hommes 2 en Coupe fribourgeoise. «La saison dernière, j’ai participé à des courses FIS, mais ça ne s’est pas bien passé. J’ai découvert plus tard que je souffrais de carences. J’ai donc fait une pause cet été et j’ai repris l’entraînement en automne.» Prochain rendez-vous pour les adultes: l’Américaine de Charmey, agendée le 2 janvier. KA


Résultats

Coupe de Lys, première manche de la Coupe fribourgeoise, podiums des régionaux

Hommes 1 (12,8 km): 1. Reto Hammet (SAS Elite Team, 2e du scratch) 46’08; puis: 3. Sebastian Rauber (La Villette) 49’13 – 5 classés.
Hommes 2 (12,8 km): 1. Thomas Graf (Rougement, 1er du scratch) 44’44; 2. Luca Fuso (Grattavache) 47’29; 3. Dominik Cottier (La Villette) 49’20 – 10 classés.
Hommes 3 (12,8 km): 1. Jean-Pierre Mesot (Grattavache) 47’51; puis: 3. Eric Balmer (La Villette) 52’19 – 17 classés.
Juniors (9,6 km): 1. Martin Piguet (Goupils) 36’41; 2. Julian Rauber (La Villette) 39’11 – 5 classés.
Dames (7,4 km): 1. Natacha Mooser (La Villette) 32’02; 2. Carine Brandt (La Villette) 35’22; 3. Tanja Tissières (La Villette) 35’37 – 8 classées.
Dames juniors (7,4 km): 1. Katja Rauber (La Villette, 2e du scratch) 32’04; puis: 3. Eloïse Perrin (Grattavache) 36’07 – 6 classées.

Open (6,4 km): 1. Véronique Deparis (Grattavache) 35’36 – 5 classés.

U16 (6,4 km). Garçons: 1. Kevin Berney (Vallée de Joux) 22’44; 2. Pierrick Cottier (La Villette) 34’43; 3. Orest Mooser (La Villette) 23’35 – 21 classés. Filles: 1. Charlotte Deschenaux (Romont) 26’30; 2. Noélie Brandt (La Villette) 26’57; 3. Elyne Mooser (La Villette) 27’04 – 11 classées.

U14 (3,2 km). Garçons: 1. Tristan Wenzel (Bex) 11’46; puis: 3. Luc Cottier (La Villette) 12’48 – 12 classés. Filles: 1. Lisa Pellaton (La Brévine) 13’31; 2. Jeanne Perritaz (La Villette) 14’05 – 14 classées.

U12 (2 km). Garçons: 1. Loïs Gertsch (Bex) 8’40; puis: 3. Sylvain Genoud (Riaz) 8’41 – 18 classés. Filles: 1. Eileen Audétat (La Brévine) 9’11; puis: 3. Lena Schuwey (La Villette) 9’36 – 12 classées.

U10 (1 km). Garçons: 1. Magnus Wenzel (Bex) 4’29; 2. Paul Scaiola (Riaz) 4’41 – 13 classés. Filles: 1. Lison Piguet (Vallée de Joux) 4’55; puis: 3. Salomé Deschenaux (Romont) 5’13 – 12 classées.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Première renaissance à la Grand-Rue

Lundi prochain ouvrira le Passage Café, au centre de Bulle. De quoi redonner deux terrasses (et des couleurs) au centre historique du chef-lieu.

JEAN GODEL

COMMERCES. La Grand-Rue et la place du Marché retrouvent enfin une terrasse chacune. Lundi prochain ouvrira en effet le Passage Café, à la Grand-Rue 26. Une réouverture qui devrait aider à égayer des lieux un brin sinistrés depuis quelque temps, avec la fermeture de plusieurs enseignes et étab...