Samedi cinéma

sam, 15. déc. 2018

Ce n’est pas si beau, une ville la nuit

MORTAL ENGINES. On a aimé Peter Jackson quand il avait l’audace délirante de la jeunesse (Bad taste et Brain dead) ou sa maîtrise du film dramatique (Créatures célestes), sans parler du chefd’œuvre absolu qu’est la trilogie du Seigneur des anneaux. Et puis? Un King Kong ampoulé, s’acharnant dans la surenchère. Un Hobbit poussif et sans substance. Ce Mortal engines allait-il prendre cette dangereuse pente à revers? Même s’il laisse la caméra à son responsable des effets spéciaux Christian Rivers, on sent la patte Jackson sur chaque plan. Il faut dire que l’homme est autant à la production qu’à l’écriture. Disons-le d’emblée, le film suit le chemin emprunté ces dernières années: c’est beau, mais vide.

L’histoire était pourtant prometteuse: au IIIe…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le FC Bulle s'impose et vire en tête

Bonne opération pour le FC Bulle! Vainqueurs de Naters (2-0) mercredi soir, les Gruériens prennent provisoirement la tête du groupe 1 de 1re ligue. Les deux buts ont été inscrits par l'attaquant Ndiaw Ndiaye (50e, 53e). Prochaine échéance: la réception de Chiasso en Coupe de Suisse ce samedi à 18h.