Didier Castella et le devoir de réserve

sam, 12. Jan. 2019

Lors de l’émission Miseaupoint, dimanche dernier sur la RTS, le conseiller d’Etat Didier Castella a fermement exprimé son opposition à la professionnalisation du Conseil communal de Bulle. De quoi faire bondir la socialiste, députée et conseillère générale à Bulle, Kirthana Wickramasingam, car en tant que directeur des Institutions, Didier Castella est le ministre de tutelle des communes. Dans une question adressée au Conseil d’Etat, elle estime que cette prise de position, répétée dans les colonnes de La Liberté lundi, «met clairement à mal son devoir de réserve en tant qu’autorité de surveillance des communes».

«Sur le fond, il donne clairement un signal négatif pour l’avenir de nos communes.» Elle demande dès lors au Gouvernement quelles sont les règles de communication de ses membres…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une gravière qui refait surface crée des remous à Botterens

L’ouverture prochaine de la gravière de Champ-Vuarin a surpris de nombreux voisins. A leur demande, une séance d’information aura lieu ce soir avec l’exploitant, Grisoni-Zaugg. L’ancienneté du permis de construire, délivré en 2000, soulève plusieurs questions.