«Prendre un peu de recul avant de se projeter»

jeu, 21. mar. 2019

PAR SOPHIE ROULIN

Il n’y avait pas que les skieurs à dépendre des remontées mécaniques à Charmey. Une semaine après l’annonce du dépôt de bilan de la société exploitante, il est trop tôt pour connaître les effets exacts qu’engendrera cette décision. Il n’en reste pas moins que les entreprises directement liées aux installations ou à leur attractivité sentent les premiers effets collatéraux et envisagent des alternatives, quand elles existent.

CHARMEY AVENTURES

«Nous ouvrirons en mai, comme d’habitude, annonce Martine Giner, directrice. On ne va pas nier que la fermeture des remontées mécaniques est problématique pour notre activité, mais nous allons tout organiser pour que cela impacte le moins possible nos clients.» Ainsi, des navettes seront mises sur pied à partir du parking de la…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un Super Puma en gare de Bulle

Samedi, le trafic ferroviaire a été perturbé en gare de Bulle. «Nous avons engagé un Super Puma pour transporter les mats du futur faisceau de voies dans la zone de Planchy», explique Stéphane Berney, porte-parole de TPF.