Le CO de Riaz inauguré

| ven, 12. avr. 2019
Source: A. Vullioud

Elèves, enseignants et politiciens étaient réunis ce vendredi pour l'inauguration officielle du nouveau CO de Riaz. Une journée  portes ouvertes est organisée ce samedi, de 9 h à 16 h.


Tous réunis dans la salle de sport, vendredi, pour l’inauguration officielle de leur nouvelle école, les élèves ont écouté leur directeur José Joaquin Rodriguez retracer la genèse du troisième CO de la Gruyère. «Vous serez à jamais la première volée du CO de Riaz», a-t-il lancé. Avant de conclure en beauté: «Dès à présent, nous faisons tous partie de son histoire. Longue vie au CO de Riaz!» Puis, à l’heure du goûter, le lancer de ballons – annulé pour raison écologique – a été remplacé par un lâcher de colombes.

Les élèves, partis en vacances, ont ensuite laissé leur place à la seconde partie officielle. Jean-Pierre Siggen, directeur de l’Instruction publique, de la culture et du sport, Patricia Capua Mann, l’architecte du bâtiment, et Patrice Borcard, préfet de la Gruyère, se sont succédés au podium. Jean-Bernard Repond, président de la commission de bâtisse, et José Joaquin Rodriguez ont également pris la parole. Des discours entrecoupés de morceaux joués par l'ensemble instrumental du CO.

A noter qu’un groupe de jeunes s’est fait remarquer dans la cour en arborant des pancartes pro-climat. Ils se sont entretenus quelques minutes avec Jean-Pierre Siggen et Patrice Borcard, à l'issue de la partie officielle. Enfin, le CO de Riaz ouvre ce samedi ses portes au public de 9 h à 16 h.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Cinq générations, 90 ans, et toujours une belle joie de vivre

Entourée de sa nombreuse famille et accompagnée de ses deux arrière-arrière-petits-enfants, Vérène Repond a fêté ses 90 ans dimanche, aux Colombettes. Rencontre.

SOPHIE ROULIN

Quand son fils Jean-Bernard, un peu ému, n’arrive pas à défaire le nœud du cadeau qu’il lui offre, elle lui tend un couteau suisse, tout droit sorti de sa poche. C’est que Vérène Repond a le sens pratique. Et ce n’est pas la ...