Pour le droit à la critique

jeu, 27. juin. 2019

Coup de plume
PAR QUENTIN DOUSSE

Cela fait donc vingt jours que ça dure. La Coupe du monde féminine? Oui... mais non! Ou plutôt, pas tout à fait. En France, il y a les matches intéressants et les autres, les nations du foot et les autres, les joueuses techniques et les autres. Là n’est pas le problème et encore moins la question. En revanche, la question qui devient un problème concerne le tapage de genre fait autour de ce Mondial. Combien de fois a-t-on entendu que «les footballeuses sont beaucoup moins râleuses, truqueuses et simulatrices» sur le terrain? Il y a évidemment une part de vérité. Mais à vouloir sans cesse comparer, à vouloir à tout prix déconstruire des clichés dépassés, cela finit par agacer. Les observateurs masculins et... également les joueuses elles-mêmes. Parole de la…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un Super Puma en gare de Bulle

Samedi, le trafic ferroviaire a été perturbé en gare de Bulle. «Nous avons engagé un Super Puma pour transporter les mats du futur faisceau de voies dans la zone de Planchy», explique Stéphane Berney, porte-parole de TPF.