27'000 participants au slowUp de la Gruyère

| dim, 14. jui. 2019

Grâce à une météo favorable et une organisation rodée, le slowUp de la Gruyère a attiré 27000 participants ce dimanche autour de Bulle. «J'étais très impressionné de voir tout ce monde», avoue Grégoire Raboud, président du comité d'organisation. Une urgence et quelques bobos ont été signalés. Images

La fluidité du trafic automobile a parfois été «compliquée», notamment à Broc et à Marsens. «La coordination a été très forte avec les bénévoles et la police, explique Grégoire Raboud. Cela a bien fonctionné, mais la situation nous demande davantage d'efforts.» Au chapitre des nouveautés, le passage à l'arrière de Nestlé, à Broc-Fabrique, s'est avéré très efficace.

L'organisation gruérienne va sans doute boucler ses comptes sur un léger bénéfice, comme l'année dernière. «Cette affluence doit aussi profiter aux sociétés locales qui animent les villages, explique le directeur commerce et communication de GESA. Tout le tourisme gruérien profite aussi du slowUp, qui représente un apport fort pour montrer que nous sommes une région à vélo.»

Développement et photos dans notre édition de mardi

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Mais c’est quoi le problème avec la piscine de Bulle?

En juillet, la ville de Bulle annonçait qu’elle reportait d’une année les travaux de rénovation de sa piscine extérieure. En cause: une procédure retardée par huit oppositions. Le bruit que pourraient produire la piscine et ses nouvelles infrastructures préoccupe.