Le ruissellement, nouveau cheval de bataille de l’ECAB

sam, 17. aoû. 2019

Les éléments naturels ont causé plus de dégâts que les incendies dans le canton l’an passé. Cette situation va devenir la norme, selon l’ECAB, qui adapte sa prévention et ses aides.

XAVIER SCHALLER

ASSURANCE. Les incendies sont toujours aussi dangereux. Mais les éléments naturels sont aujourd’hui plus coûteux. Ils ont causé le plus de dégâts dans le canton l’an passé. Pour l’Etablissement cantonal d’assurance des bâtiments (ECAB), cette tendance va perdurer. D’où la nécessité d’agir.

«Notre nouveau cheval de bataille, c’est le ruissellement, explique Marcus Schwab, responsable Prévention. Contre le vent ou la grêle, il est difficile d’intervenir autrement que par le choix des matériaux. Ce que nous faisons évidemment. Pour le ruissellement, nous avons en plus les outils qui nous…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Déficit en vue pour la Fête des vignerons

La Fête des vignerons devrait boucler ses comptes dans le rouge. «Nous avons perdu 1,6 million de francs en moyenne par représentation diurne», indique samedi François Margot dans une interview accordée ce samedi à 24 heures.